Pourquoi Facebook est-il en train de supprimer des MILLIERS de pages ?

10 novembre 2016 by in category Facebook with 0 and 0
Home > Blog > Facebook > Pourquoi Facebook est-il en train de supprimer des MILLIERS de pages ?

Facebook supprime massivement les pages

Le paysage des communautés Facebook mondiales est en passe d’être redessiné drastiquement. Depuis plusieurs années, les administrateurs de communautés Facebook avaient trusté les flux des utilisateurs, et s’imposaient à tous les médias professionnels comme une concurrence sévère.

 

A la visite de ces pages, une chose marquait : un degré important d’amateurisme. Souvent gérées par de jeunes administrateurs, le contenu qui y était proposé n’était pas propriétaire, n’était pas vérifié, n’était pas soigné dans le fond et dans la forme. Ces pages étaient de véritables niches à audience, mais très peu finalement réussissaient à relever le défi de la fidélisation.

 

Ces derniers mois, nous avons assisté à un véritable revirement de stratégie de la part de Facebook. Ces communautés, ces pages non vérifiées, sont supprimées à la vitesse grand V par les équipes de Facebook.

 

C’est une étape logique qui s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Facebook. Facebook ne proposant pas de contenu, le réseau s’appuie sur les médias pour maximiser la rétention des utilisateurs dans son flux algorithmique, qui propose des publications corrélées aux intérêts de ses utilisateurs, au milieu de celle de ses connaissances.

 

En supprimant ces pages « amateur » qui rassemblait des millions d’utilisateurs du réseau social, Facebook mise sur un accroissement de la qualité des contenus proposés. Les conséquences de cette stratégie sont doubles :

  • Proposer de meilleurs contenus aux utilisateurs permet de maximiser leur rétention dans le flux
  • Proposer de meilleurs contenus dans de meilleurs contextes (intégré dans des contenus de médias professionnels plutôt qu’au sein de pages très amateuristes) attire plus l’attention des annonceurs, et permettra à Facebook d’embrayer rapidement sur son prochain objectif : vendre des campagnes vidéos.

Une stratégie similaire à celle de Youtube et de Dailymotion

Peut-être certains d’entre vous se rappellent des attraits premiers qui les ont poussés à utiliser les plateformes Youtube et Dailymotion ?

Leur simplicité d’utilisation, mais également le contenu pirate qui y était présenté ! Ces plateformes vidéos étaient une véritable niche pour regarder gratuitement des séries et des replays d’émissions télévisées, pour le plus grand bonheur des internautes. Les droits d’auteurs y étaient inexistants, le contrôle exercé faible, et l’attrait était donc maximal car la proposition de valeur liée à l’absence du respect du droit d’auteur était extrêmement forte.

Cette absence première de régulation a été l’un des moteurs majeurs de croissance, et a permis de développer rapidement des bases massives d’utilisateurs.

Et au moment de faire rentrer l’annonceur dans l’équation, les deux plateformes ont entrepris un grand nettoyage.

En supprimant les communautés qui proposaient du contenu finalement plutôt bas de gamme, Facebook s’assure de proposer un contexte plus attirant pour les annonceurs.

Une véritable aubaine pour tous les médias professionnels sur Facebook

Ce grand nettoyage, qui est toujours en train d’être opéré à l’heure où je vous écris, est une véritable aubaine pour tous les médias vérifiés, car l’offre de contenu vient d’être réduite drastiquement. Les médias viennent de perdre de nombreux concurrents dans le flux social Facebook, et vont donc naturellement être plus présents dans les flux de leurs abonnés.

Il reste cependant de nombreuses questions sur l’avenir des vidéos et des contenus sur Facebook.

Vont-ils travailler sur des algorithmes à même de garantir l’unicité des contenus à la manière d’un Youtube ?

Est-ce que la diminution de l’offre vidéo bas de gamme sur Facebook va engendrer à terme un accroissement de l’attention des utilisateurs ? (Croissance du temps moyen consacré à la lecture d’une vidéo ?)

Autant de questions auxquelles nous aurons très certainement des réponses très prochainement…

En attendant, si vous ne faites toujours pas de vidéos pour Facebook, c’est le moment de commencer ! Et si vous cherchez à acquérir du trafic qualifié en rapport avec vos activités, nous vous invitons à consulter nos activités en media buying.

Add comment

COPYRIGHT TUALAWEB 2016 - TOUS DROITS RESERVES